0 00 2 min 6 mois 177

En bon pasteur, Monseigneur Abraham KOMÉ a su braver les difficultés ce samedi 21 mai pour la consécration de l’église Saint François d’Assise de Moya dans le Nord-Makombé.
Dans son homélie de circonstance, le pasteur propre du diocèse de Bafang est revenu sur le sens du rituel de consécration d’une église. Il compte parmi les actions liturgiques les plus solennelles et les plus riches de signification. Il matérialise la définition même du mot église qui veut dire assemblée.
La chapelle Saint François d’Assise, selon, Mgr Abraham KOMÉ est donc un édifice dans lequel la communauté chrétienne de Moya doit désormais se rassembler pour entendre la parole de Dieu, prier en commun, accomplir les sacrements et célébrer l’Eucharistie.
La célébration eucharistique était concélébrée par les abbés René Fernand Djoumenou (administrateur de Moya), Serge KACK , Donatien ESSENGUE et l’abbé Pierre Cyrille NANA (curé de la paroisse notre dame de l’amour de Bonaberi dans l’archidiocèse de Douala, digne fils de Moya).
La localité de Moya a désormais sa chapelle consacrée. Un don de la famille BIMI, soutenue par les élites locales et les populations pour que grandisse l’œuvre de Dieu sur ce territoire.

L’évêque de Bafang a saisi l’occasion de cette visite pastorale pour rassurer ces chrétiens du Nord-Makombé de sa proximité spirituelle. Il a tenu à rassurer que le mauvais état des routes n’est pas un obstacle insurmontable. Quand il pourra, il viendra communier avec eux, parce qu’ils font partie intégrante de la grande famille du diocèse de Bafang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *